Société d'Histoire Naturelle Alcide-d'Orbigny

Leucorrhinia

Leucorrhine douteuse - (Vander Linden, 1825)

Leucorrhinia dubia

Photo : O. G. Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Photo : O. G. Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Photo : Jaroslav Kolecek Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Espèce peu commune. Presque exclusivement recensée sur les tourbières d’altitude : gouilles, fosses, mares. Elle est plus fréquente dans le Cézallier et l’Artense que dans le Forez (Pégrol, Vollore-Montagne). Une station plus atypique se trouve à l’ancien bassin de décantation de la mine des Rosiers à 705 m d’altitude. C’est un étang sur sol sablonneux désormais envahie de linaigrettes mais sans tourbe. Elle semble absente du Livradois. Une seule station dans le Forez à l’ancienne tourbière de Vollore.

Phénologie : de fin mai à mi-août ; pic fin juin.

Répartition altitudinale : 25 sites de 705 m (mine des Rosiers) à 1380 m (Balajous) ; pic à 1100 m.

Cartographie dans le département du Puy-de-Dôme

Cercles : données A.-J. Francez.
Ronds noirs : données F. Bronnec.
Ronds gris : autres données, Brugière (1986), Leroy (2001, 2005), SLO (2001), groupe Sympetrum (C. Deliry) et J.-P. Barbarin, E. Boitier, J. Frat, B. Gilard, R. Legrand, G. Thompson, M. Verges (comm. pers., 2006).
Chaque rectangle correspond à une demi-carte au 1/25000 (IGN série bleue).

Article de Thibaut Delsinne, mardi 8 mars 2016