Société d'Histoire Naturelle Alcide-d'Orbigny

Anax

Anax napolitain - (De Selys Longchamps, 1839)

Anax partenope

Espèce rare. Observée surtout ces deux dernières années principalement sur le val d’Allier (La Roche Noire, Les Martres d’Artières, Joze...). Elle semble aussi implantée sur le val de Dore puisqu’elle se reproduit sur le plan d’eau d’Ambert (G. Thompson, comm. pers.). Plus surprenant, un mâle mort a été trouvé au lac de Montcineyre à 1180 m d’altitude, alors qu’aucune station proche de reproduction n’a jamais été trouvée. Francez (1991) la citait uniquement sur Mirefleurs, où elle a été retrouvée sur plusieurs sites par J.-P. Barbarin en 2005. S’agit-il d’une expansion récente d’une espèce connue pour son caractère migratoire ou est-elle passée inaperçue sur des sites pourtant bien prospectés ?
À rechercher en plaine dans les bras-morts, les étangs ensoleillés ou sur les anciennes gravières. Non retrouvée à La Crouzille (Brugière, 2006).

Confusions possibles : entre le mâle d’A. parthenope dont l’abdomen est brun olive et la femelle d’A. imperator (surtout quand son abdomen est mouillé) dont le thorax est vert. En plus A. parthenope pond ordinairement en tandem, contrairement à A. imperator.

Phénologie : de fin mai à mi-septembre ; pic fin juin.

Répartition altitudinale : 13 sites de 305 m (Couleyras) à 1180 m (lac de Montcineyre) ; pic en dessous de 400 m.

Liste rouge Auvergne : espèce vulnérable.

Cartographie dans le département du Puy-de-Dôme

Cercles : données A.-J. Francez.
Ronds noirs : données F. Bronnec.
Ronds gris : autres données, Brugière (1986), Leroy (2001, 2005), SLO (2001), groupe Sympetrum (C. Deliry) et J.-P. Barbarin, E. Boitier, J. Frat, B. Gilard, R. Legrand, G. Thompson, M. Verges (comm. pers., 2006).
Chaque rectangle correspond à une demi-carte au 1/25000 (IGN série bleue).

Article de Thibaut Delsinne, mercredi 9 mars 2016