Société d'Histoire Naturelle Alcide-d'Orbigny

Sympetrum

Sympetrum déprimé - (Selys, 1841)

Sympetrum depressiusculum

Photo : Christine Devillers Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Photo : Christine Devillers Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Espèce non retrouvée dans le département, ni même en Auvergne. Signalée par Eusébio (1926) à Courpière et à Sarliève ; ces marais ont disparus depuis. Depuis 2002, elle est signalée très rare dans le département voisin de la Loire.
À rechercher dans les fossés, rases, étangs ouverts, anciennes gravières riches en hydrophytes mais aussi dans les tourbières ou marais de moyenne altitude de préférence en juillet pour les imagos.

Confusions possibles : avec S. sanguineum qui a l’abdomen et le thorax rouges, alors que ceux de S. depressiusculum est claire alors que celle de sont plus orangés. De plus, la face des mâles de S. depressiusculum est claire alors que celle de S. sanguineum est rouge. Il faut aussi examiner la forme des tâches latérales de l’abdomen et le nombre de cellules des ailes.

Article de Thibaut Delsinne, lundi 7 mars 2016